Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 12:05

Du 1er au 31 octobre 2011, vous êtes invités à découvrir, dans le contexte du Dressing, trois vidéos de Virginie Foloppe :  Le bain de V.,  La main dans l'sac, Pas de rouge pour Marnie ?

 


 

 

Virginie Foloppe

© Virginie Foloppe 2002

 

Le Bain de V., 2002, vidéo numérique, 4’46''. 

 

"Virginie Foloppe, à la suite de Pierre Klossoski avec Le bain de Diane, repense l’érotisme de la chair ouverte : plongée sur le corps dénudé et qui s’offre au regard dans l’effacement même de sa couleur et de sa forme, vertige de l’acte même… La bouche rougie, saillante au milieu d’une clarté blanche qui évoquerait pratiquement les apesanteurs vermériennes, absorbe la scène figurative en même temps qu’elle a aimé goûter l’amant inattendu, celui qui l’observait prendre son bain. Ouvrir Vénus, tel que l’envisageait ailleurs Georges Didi-Huberman, nous renvoie là à une origine meurtrière, où V. fait disparaître le magenta empourpré que son regard emportait. Avec Le bain, le désir ne serait que de la mélancolie." Julien Milly

 


Virginie Foloppe

© Virginie Foloppe 2004

 

La main dans l'sac, 2004, vidéo numérique, 3’54''. 

 

Prise la main dans l'sac une femme élabore une peinture abstraite.

 

 

Virginie Foloppe

© Virginie Foloppe 2007

 

Pas de rouge pour Marnie ?, 2007, vidéo numérique, 3’30''. 

 

Dans Marnie, d’Hitchcock, une femme passe d’une identité à une autre au gré des vols qu’elle commet. Ce qui m’a intéressé ce sont les multiples identités de Marnie et la petite fille qu’elle ne peut cesser d’être à cause d’un traumatisme infantile. Et aussi la complexité de son désir. Alors dans ma vidéo Pas de rouge pour Marnie ? les poupées deviennent les autres Marnie, celle de l’enfance et celle de l’adolescence quand le corps s’éveille à la sensualité et à la découverte du plaisir. La clé du personnage est dans un sac cadenassé. De la peinture rouge qu’un petit pinceau effleure avant de se poser sur les lèvres d’une orchidée. Peut-être s’agit-il d’une défloration ? D’une allégorie de la violence d’un désir menaçant l’intégrité du corps de Marnie, son visage ? Dans ma vidéo, Marnie artiste de son désir et de son corps investit cette violence à sa façon, pour en faire une œuvre. Elle devient créatrice sur le lieu du traumatisme.

 

 

Présentation de l'artiste

 

http://virginie.foloppe.pagesperso-orange.fr 

 

Virginie Foloppe est vidéaste. Elle met en scène des personnages issus de lieux aussi divers que la peinture, le cinéma, l'actualité, la psychanalyse, la sculpture... 


Partager cet article

Repost 0
Published by LE DRESSING. Vidéo art IN Free'P'Star - dans 2011
commenter cet article

commentaires

Expositions